Corradi
Approfondissements

Aéroports, centres commerciaux, musées : des places vertes surprenantes

Aéroports, centres commerciaux, musées : des places vertes surprenantes

Des jungles vertes dans les aéroports et les gares ferroviaires, des jardins dans les centres commerciaux, des potagers urbains dans les salles d'attente des terminaux : quand l'architecture rencontre le green design, l'effet est surprenant. Mais l'objectif, dans ce cas, est encore plus élevé et plus noble : non seulement étonner le public ou proposer une nouvelle architecture pour les espaces publics, mais aussi offrir un nouveau type d'expérience aux gens en créant un scénario « hybride » dans lequel l'outdoor pénètre dans les espaces fermés, les contamine et les met en valeur. Nous vous proposons de faire un petit tour du monde afin de découvrir ensemble une galerie de places vertes surprenantes qui envoûtent chaque jour des milliers de visiteurs.

Le « jardin magique » de l'aéroport de Singapour

L’aéroport Changi est le septième aéroport international en termes de fréquentation, mais depuis que le hub de Singapour a été enveloppé dans un « jardin magique », cette donnée passe au second plan aux yeux des voyageurs qui le plébiscitent. Les regards ne se concentrent plus sur les affichages annonçant les départs, mais tentent de repérer le vortex de pluie qui, avec ses 40 mètres de haut, constitue la plus haute cascade intérieure du monde, ou le chemin pour s'aventurer dans la vallée de la forêt, une jungle couverte qui occupe cinq étages, d'où l'on atteint enfin le parc Canopy, au dernier étage, une aire de jeux pour petits et grands qui comprend des labyrinthes de haies, des ponts suspendus, des jardins fleuris et d'autres attractions surprenantes entourées de verdure. Inauguré au printemps 2019, le Jewel Changi Airport est un complexe architectural qui enveloppe et caractérise l'aéroport traditionnel en introduisant un nouveau concept de design, comme l'a expliqué à CNN son créateur, l'architecte de renommée mondiale Moshe Safdie : « Je voulais explorer un nouveau type d'espace urbain, un espace où l'on va naturellement, parce que l'on a besoin de faire du shopping, parce que l'on vole quelque part, et pourtant c'est un jardin. Je pense que l'une des raisons pour lesquelles nous avons gagné l'offre est que les autres présentations ressemblaient trop à des centres commerciaux, en termes d’apparence et d’ambiance, alors que celle-ci, vous ne la considérez pas comme un centre commercial, parce que c'est un nouveau type d'expérience. Et cela nous fait repenser à ce que pourraient être les centres urbains si nous élargissons notre réflexion ».

Le potager urbain de l'aéroport de Chicago (États-Unis)

Le mariage entre nature et aéroports trouve dans le hub de Chicago une nouvelle interprétation, qui allie design et éco-durabilité, grâce au potager urbain interne à culture « aéroponique » (qui prévoit l'absence de substrat au niveau des racines, celles-ci étant alimentées par un « brouillard » de solutions nutritives), qui approvisionne les quatre restaurants de la structure en légumes biologiques au km 0. Les voyageurs peuvent ainsi non seulement manger des produits frais, mais aussi se détendre, en attendant leur vol, dans une oasis verte où poussent des haricots verts, des poivrons, du basilic, de la ciboulette et des fleurs.

Un parc dans la salle d'attente

L'aéroport Schiphol à Amsterdam (Pays-Bas) a pensé au bien-être des voyageurs mis à rude épreuve en attendant leur vol. L'aéroport néerlandais a donc introduit un parc dans la salle d'attente, conçu par Maurice Mentjens, décoré de meubles rustiques et de plantes vivantes, de murs en miroir qui rappellent les forêts les plus célèbres du monde et de bancs en forme de tronc d'arbre. Un espace vert avec vue sur le jardin extérieur, un bel espace en plein air avec un bar servant – bien sûr – de la nourriture biologique.

Le jardin tropical de la gare d'Atocha à Madrid

L'un des plus beaux jardins tropicaux du monde se trouve en Espagne, à la gare ferroviaire d'Atocha à Madrid. Les 4 000 mètres carrés de végétation qui ont remplacé les anciens trains abandonnés dans les années 80 sont le cœur de la rénovation voulue par l'architecte Moneo. Une des premières interventions de réaménagement sous un angle green du Vieux Continent, une splendide et inattendue oasis verte habitée par des espèces tropicales. 

Le plus grand centre commercial du monde a un jardin

Il se trouve en Chine, et il ne pourrait en être autrement. Mais l'aspect qui rend surprenant le New Century Global Center de Chengdu n'est pas tant la dimension titanesque, plus d'un million et 700 mille mètres carrés de surface, que la présence à l'intérieur d'un jardin de 400 mille mètres carrés, soit environ dix fois le parc du palais royal de Caserte, pour être précis. Un espace vert si vaste que l'appeler « jardin » est peut-être limité, car la végétation luxuriante se fond dans une... plage (!), qui à son tour donne sur un village de style méditerranéen.  

Et en Italie ?

En Italie, pour trouver quelque chose d'aussi grandiose et fascinant, il faut se souvenir de l'EXPO de Milan, l'exposition universelle qui, en 2015, a mis le Bel paese au centre du monde pendant six mois. De nombreux architectes ont interprété le thème de l'édition – « Nourrir la planète, énergie pour la vie » – avec des installations et des pavillons sous le signe du vert, avec des forêts alpines, des jungles pluviales, des jardins botaniques, des sentiers, des pâturages, des labyrinthes, des cascades et des jardins aquatiques. Une suggestion qui a attiré l'attention de l’opinion publique et des plus de 22 millions de visiteurs sur le garden design comme jamais auparavant. Aujourd'hui, le message de l'EXPO a été repris tout d'abord par le Fuorisalone de Milan, qui a vu fleurir dans les rues et les cours de la ville des installations toujours plus vertes, puis par divers architectes, qui ont assimilé les indications stylistiques internationales admirées à l'EXPO pour concevoir des oasis urbaines durables et adoucir certains « non-lieux » typiques de notre société : les centres commerciaux et les outlets. Ainsi sont apparus des parterres et des fontaines, des haies et des jardins fleuris, des bordures et des jardins potagers plus ou moins grands, « en peau de léopard », mais avec un fil conducteur qui les unit : ce sont toutes des interventions sous un angle green introduites pour transformer des espaces gris et souvent anonymes en des places vertes agréables et inattendues, redonnant à l’outdoor ses valeurs de liberté et de beauté, en harmonie avec l'homme. 

Sans avoir à prendre l'avion pour Singapour ou à recréer le caractère spectaculaire de l'Expo, pourquoi ne pas essayer de transformer un coin de votre maison avec des détails créatifs et green ? Une contamination parfaite entre indoor et outdoor qui émerveillera vos hôtes.

Restons en contact

Enregistrez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveautés de Corradi