Corradi
Approfondissements

RIBA International Prize : qui a triomphé dans cette édition 2018

RIBA International Prize : qui a triomphé dans cette édition 2018

Cette année aussi, le Royal Institute of British Architects (RIBA), l’Institut royal des architectes britanniques, a récompensé l'excellence architecturale au niveau international, en décernant le RIBA International Prize, aussi convoité que le célèbre Prix Pritzker. La reconnaissance fait suite à une rigoureuse évaluation par un jury d’experts, qui a sélectionné 20 projets brillants dignes de recevoir le prix d’excellence international RIBA, lequel a été décerné au vainqueur le 28 novembre dernier.

Corradi, toujours attentif aux sujets liés à l'architecture, a suivi avec beaucoup d’intérêt toutes les étapes de la remise des prix, en prêtant une attention particulière aux projets en lice relatifs à l’outdoor et à l’excellence italienne.

Découvrons maintenant quels ont été les ouvrages qui ont triomphé dans ce RIBA International Prize 2018.

RIBA International Prize : la récompense et les valeurs

Le RIBA International Prize est un prix qui est décerné tous les deux ans par l’ordre professionnel des architectes du Royaume-Uni. La reconnaissance a pour objectif d'identifier la construction qui représente le mieux « l’excellence conceptuelle et l’ambition architecturale, avec un impact social significatif ». Les ouvrages sélectionnés pour participer au concours peuvent être des constructions nouvelles ou rénovées, des bâtiments résidentiels, des établissements scolaires, culturels ou religieux, tous caractérisés par le génie, la maîtrise dans la réalisation et la capacité d’intégration avec le milieu environnant.

Au cours du mois de mai, ont été choisies  les vingt meilleures constructions au niveau international, dignes de postuler au  prix d’excellence international RIBA. Parmi celles-ci, le jury international présidé par l’architecte Elizabeth Diller (Studio Diller, Scofidio et Renfro de New York), a sélectionné d’abord quatre finalistes puis le vainqueur du RIBA International Prize.

Les 20 meilleures constructions au niveau international

La première étape de la remise des prix a vu émerger vingt projets exceptionnels, dans seize pays différents à travers le monde, dignes de représenter le rôle social de l'architecture internationale. Il s'agit de  maisons privées, d’écoles, d’infrastructures urbaines, de lieux de culte ou d’espaces destinés à la socialisation.

Quelques exemples ? En excluant le groupe des quatre finalistes, parmi les meilleures constructions, on trouve :

  • le Buendner Kunstmuseum Chur en Suisse
  • la tour BBVA Bancomer au Mexique
  •  le Captain Kelly's Cottage en Australie
  •  le Lanka Learning Centre au Sri Lanka
  •  le M4 Metro Line Budapest
  •  le Mount Herzl Memorial Hall, à l’entrée du cimetière national d'Israël
  •  Le Musée d'arts de Nantes (France)
  •  Le musée des beaux-arts Audain (Audain Art Museum)
  •  La mosquée Sancaklar
  •  le Museum Voorlinden au Pays-Bas
  •  le Stavros Niarchos Foundation Cultural Centre d’Athènes
  •  le Studio Dwelling at Rajagiriya au Sri Lanka
  • le Tatsumi Apartment House à Tokyo
  • l'ancienne église de Vilanova De La Barca en Espagne
  •  l'Université d’Amsterdam
  • la Xiao Jing Wan University de Shenzhen (Chine)

Le Audain Art Museum et la mosquée Sancaklar nous ont particulièrement impressionné par leur innovation et leur capacité à s'intégrer parfaitement dans leur environnement.  Le premier est un musée construit à l'orée d'une forêt de conifères au Canada et conçu comme un pont qui plane entre les arbres, se fondant magnifiquement dans la nature. Le second, situé à Istanbul, est une version moderne de la mosquée traditionnelle. L'espace dédié à la prière est construit sur le flanc d'une colline et l'entrée, , unique pour les hommes et les femmes, , se fait de la place  à travers des marches de pierres brutes et de fleurs sauvages.

Maisquels sont les quatre finalistes et qui a remporté le Prix international RIBA 2018 ?

Une excellence italienne parmi les finalistes du Prix international RIBA 2018

Parmi les quatre ouvrages arrivés en finale pour le prix convoité, se détache l’excellence toute italienne du Bosco Verticale de Milan (Boeri Studio pour COIMA, Hines) : ce projet  représente un nouveau type d'approche de la conception classique du gratte-ciel qui contribue à la régénération de la biodiversité urbaine, , en réunissant êtres humains, arbres, plantes et arbustes. En démonstration de l’excellence de l’ouvrage, l’explication du jury qui a rappelé comment : « en mariant la biodiversité et la vie urbaine trépidante et en créant son propre microclimat, le Bosco Vertical influence la densité et la qualité de l'air, donnant ainsi vie à une botanique architecturale à la fois fascinante et surprenante ».

Un autre projet exceptionnel finaliste est celui concernant  la rénovation (bien que partielle à ce jour)  de la Central European University di Budapest - Phase 1, entamée par  O'Donnel et Tuomey. L'objectif de l’ouvrage est de réunir les bâtiments de l'université avec des parcours internes réalisés en pierre locale et en briques, en mettant ainsi en pratique, ce sentiment de connexion et de communauté que l'université promeut.

L’ école de musique Toho Gakuen de Tokyo (du studio Nikken Sekkei) a également gagné une place parmi les quatre finalistes : un exemple vertueux d'architecture pour l'étude attentive des proportions des salles, adaptées à chaque type d'instrument, les salles de cette école de musique sont séparées et insonorisées, mais aussi vitrées sur un côté, afin de permettre un contact visuel entre les musiciens.

Finaliste et lauréat du RIBA International Prize, et vainqueur du RIBA International Emerging Architect 2018, le Children Village, conçu par le studio brésilien Aleph Zero et Rosenbaum pour la Fondation Bradesco.

Children Village : sentiment d'appartenance et durabilité écologique

Le Children Village est le meilleur nouvel ouvrage au niveau international pour le Royal Institute of British Architects. Il s'agit d’un complexe scolaire en bordure de la forêt tropicale au nord du Brésil, conçu par les architectes Gustavo Utrabo et Petro Duschenes (Aleph Zero), en collaboration avec les architectes Marcelo Rosenbaum et Adriana Benguela (Studio Rosenbaum) et financé par la Fondation Bradesco pour accueillir les 540 élèves qui fréquentent le lycée de Canuana. Pla réalisation du projet, la collaboration des étudiants a été fondamentale, lesquels ont contribué, avec leurs idées, à la création d'une structure capable de répondre aux besoins des jeunes, créant un environnement confortable et familier. Les matériaux des structures sont tous d'origine locale, comme le bois utilisé pour les toits. Lesbâtiments s'organisent autour de trois grandes cours : ce qui en résulte est un ouvrage durable du point de vue environnemental et économique integrata con l'ecosistema circostante.

Ceux-ci étaient les protagonistes du RIBA International Prize 2018, encore une fois représentatifs de la qualité atteinte de l'architecture dans le monde. Innovation, design et souci des besoins de chacun : voici les valeurs du RIBA, les mêmes que Corradi partage chaque jour en réalisant des espaces outdoor à vivre.

Restons en contact

Enregistrez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveautés de Corradi